Juin 1 2011

Monsieur Papa *

Après avoir été omniprésent sur les écrans depuis le succès phénoménal de Bienvenue chez les Ch’tis, Kad Merad nous livre sa première réalisation avec ce Monsieur Papa.

Une comédie attendrissante, où un jeune enfant élevé seul se rêve d’un père, lui qui dont la mère dirigeante d’entreprise de haut vol a bien d’autres préoccupations. C’est Kad Merad qui va le devenir, comptable fraichement licencié de l’entreprise qu’elle dirige. Elle c’est Michèle Laroque.

Le hic c’est que Kad ne s’est pas contenté de traiter le sujet, mais d’y ajouter tout plein d’artifices… son personnage, solitaire du quartier chinois parisien s’amourache d’une mystérieuse femme asiatique vivant au dernier étage de son immeuble, la pédégère qu’interprète Michèle Laroque a une famille présente dans ses affaires plutôt envahissante avec notamment pour frère un Vincent Perez qui sonne totalement faux dans ce film, et pire ce Monsieur Papa est totalement prévisible, dénué de tout rebondissement et surprise. Quand à la réalisation, c’est à peine digne d’un téléfilm.

Un raté donc pour celui qui depuis les plus de 20 millions de spectateurs enchaine une carrière en dent de scie. Il saura sans doute s’en relever très rapidement…