X-Men : Le Commencement ***

Pauvres mutants je dirai… dès qu’il y a un petit problème nucléaire il est pour eux… eux ce sont les X-Men.

Bon au passage cela dote ces personnages de super pouvoirs pour sauver l’humanité, et c’est bien de cela dont il est de nouveau question dans ce nouvel opus X-Men : Le Commencement.

Donc on reprend cette saga à succès, doté de trois épisodes jusqu’à présent, d’un spin off en bonus dédié à son héros Wolverine, que l’on ne retrouve pas du tout ici, désolé pour les fans de Hugh Jackman, mais voici donc désormais le prequel qui nous renvoi au tout début de l’histoire des X-Men.

D’ailleurs nous démarrons l’épisode en 1944. Ils sont jeunes, beaux et dotés de pouvoirs qu’ils ne maitrisent pas encore, et en proie avec eux-mêmes dans la lutte du bien et du mal.

Alors ce nouvel épisode nous compte la rencontre des personnages que l’on croisera pour certains plus tard dans les trois épisodes déjà vus, et notamment pour un certain Charles-Xavier qui deviendra le professeur, avec la création de l’école qu’il leur dédiera, et en toile de fond, il est ici question de guerre froide, car les mutants vont être plongés au cœur du conflit des missiles nucléaires de Cuba. Bonne idée.

C’est ingénieux de la part des scénaristes d’oser nous replonger dans un moment de l’histoire contemporaine, ce qui donne une réelle consistance au film qui n’en oublie pas d’être un excellent divertissement, excessivement bien filmé au passage, et bourré d’effets spéciaux. Que demandons-nous de plus ?

 


Leave a Reply