Un poison violent **

Un film juste, touchant et intimiste, qui nous plonge dans le quotidien d’une famille provinciale, où l’on suit le parcours de la jeune Anna. A son retour de l’internat, en ce début d’été, elle découvre que son père viens de quitter le foyer familial, découvre également les premiers amours, et se rapproche de son papi fantaisiste.

Première réalisation remarquée lors de sa sortie en salle signé Katell Quillévéré. J’ai rencontré celui qui joue au papi tendre et émouvant dans ce film, ce n’est autre que Michel Galabru, dans un rôle à contre emploi de ceux dans lesquels on l’a jusqu’à présent vu au cinéma.

Âgé de 88 ans, il nous parle avec sa verve habituelle, en toute franchise de ses regrets de cinéma, sans pour autant renier ses 250 films, et nombre de nanars qu’il a pu tourner, de ce film évidemment. Il nous parle également de ses amis de cinéma dont Louis de Funes a fait partie, mais aussi de la fin de vie.

Ecoutez l’interview intégrale de Michel Galabru, réalisée à l’occasion de la sortie DVD du film ( 15 minutes 14 secondes)


Leave a Reply